Le lombric, ce bienfaiteur de la terre

16/02/2017

Le lombric, ce bienfaiteur de la terre

Pour rester vivante, la terre a besoin de "travailler". Le lombric, communément appelé "ver de terre", les bactéries du sol, le mycélium et de nombreux insectes, dont les xylophages, contribuent à créer un équilibre dans la microbiologie des sols : décomposition de la matière par les insectes et le lombric, qui aère aussi le sol par ses galeries, et par le mycélium, qui absorbe le carbone et redistribue de nombreux nutriment nécessaire aux plantes. Cet ensemble combiné permet aussi une excellente circulation de l'eau dans la terre.

Retour
Top